Village de Pudukkottai ostracisant les gens pour le mariage inter-caste – The New Indian Express

Service de presse express

PUDUKKOTTAI : Une plainte relative à l’ostracisme prolongé des couples inter-castes et leur refusant de contribuer aux fêtes du temple à Nallur panchayat de Pudukkottai a été prise en charge par le Madurai Bench de la Haute Cour de Madras pour une audience le 24 août.

Le tribunal entendait une requête déposée par T Velu appartenant à MBC, qui affirmait avoir été ostracisé pendant deux décennies. Lors d’une visite au village, TNIE a constaté que ceux qui appartenaient à BC et MBC et s’étaient mariés entre les castes étaient confrontés à des formes variées de discrimination depuis des générations.

Les membres des communautés ont exprimé leur réticence à accepter les mariages inter-castes, affirmant que cela affectait la tradition de leur village. Murugesan (50 ans), un résident qui appartient à la communauté MBC, a déclaré : « Nous ne voulons pas encourir la colère de notre déesse Bagavathi Amman.

Ainsi, nous ne leur permettons pas de contribuer aux fêtes du temple. Mais, ils peuvent offrir le culte. » Un autre villageois, qui appartient à la communauté de la Colombie-Britannique, a déclaré : « La question est devant les tribunaux depuis 4 à 5 ans. Nous avons donc arrêté de collecter des fonds pour le festival du temple auprès des villageois.

Au lieu de cela, nous avons créé un fonds public. » Cependant, il n’a pas révélé si les couples inter-castes et leurs familles peuvent contribuer à ce fonds public. Velu a déclaré : « Au total, 25 familles ont été ostracisées. Trois familles vivent toujours dans le village, tandis que les autres ont déménagé dans d’autres quartiers. Nous voulons faire partie du festival du temple et de toutes les fonctions du village comme les mariages, où nous ne sommes pas autorisés.”

Sundari, une autre personne appartenant à la Colombie-Britannique et qui a été ostracisée, a déclaré : « J’ai 57 ans et j’ai été témoin d’une telle discrimination depuis ma naissance. Je n’ai même pas été autorisée à participer aux funérailles de ma mère parce que j’ai été ostracisée. Je vis toujours dans ce village, mais personne ne nous invite pour une quelconque réception.” Lorsque TNIE a contacté l’agent d’administration du village, Augustine, il a déclaré :

“Je n’ai pas reçu de telles plaintes plus tôt. Nous attendons que le tribunal rende une ordonnance. Une fois que nous aurons reçu une ordonnance, nous organiserons une réunion de paix avec les parties concernées.” Le président du Panchayat, M. Rammaiah, a déclaré : « Je viens d’une autre communauté de la section de la Colombie-Britannique et nous ne sommes pas majoritaires ici. Les temps changent. faire appel à ce problème.”

Leave a Comment