Un psychologue de Boston souligne les signes d’anxiété de la rentrée scolaire

Un psychologue souligne les signes d’anxiété de la rentrée scolaire



RECHERCHE SUR LE CANCER DU SEIN. 8:43 MAINTENANT, LES AUTOBUS SCOLAIRES SE PREPARENT A RETOURNER AU COMPTE A REBOURS DE LA CLASSE, IL EST DEFINITIVEMENT LANCE. CETTE TRANSITION PEUT S’ACCOMPAGNER D’EXCITATION ET D’ANXIÉTÉ POUR LES PARENTS ET LEURS ENFANTS. JENNIFER : C’EST DÉFINITIVEMENT POSSIBLE. REJOIGNEZ-NOUS POUR QUELQUES CONSEILS BIEN NÉCESSAIRES, LE DIRECTEUR DE LA SOCIÉTÉ DE L’ENFANCE ET DE L’ADOLESCENT, ET POUR LES ENFANTS, MERCI D’ÊTRE ICI CE MATIN POUR UN SUJET IMPORTANT. CELA PEUT ÊTRE UNE PÉRIODE CHARGEE DE L’ANNÉE. À QUELS SIGNES LES PARENTS DOIVENT-ILS RECHERCHER QUE LES ENFANTS PEUVENT ÊTRE PLUS ANXIEUX QUE NOUS LE PENSONS ? >> MERCI D’ÊTRE ICI. CERTAINS ENFANTS PEUVENT S’INQUIÉTER DIRECTEMENT DE L’ÉCOLE OU DES SOIGNANTS. D’AUTRES MONTRENT DES SIGNES DE STRESS, DES CHANGEMENTS DANS LE SOMMEIL, DES DIFFICULTÉS À S’ENDORMIR LA NUIT. DIFFICULTÉ À MANGER, PLAINTES DE MAUX OU DE DOULEURS, COMME DES MAUX D’ESTOMAC, DÉVELOPPEMENT D’UN TYPE DE NOUVELLE DIFFICULTÉ À SE SÉPARER DES PARENTS, PEUT-ÊTRE ALLER CHEZ DES AMIS OU UN PARENT. CHANGEMENTS D’HUMEUR, LARMES, CLINGINESS OU I REMRRIIRRITABILI ET MERCI POUR CES SIGNES. QUELLE EST LA MEILLEURE FAÇON DE LES PRÉPARER AVANT OU PENDANT LA TRANSITION ? >> PRÉPARER LES ENFANTS À DES SITUATIONS, FRÉQUENER UNE NOUVELLE ÉCOLE OU COMMENCER UNE NOUVELLE ANNÉE SCOLAIRE AINSI QU’UN PLAN PEUT ÊTRE TRÈS UTILE. EN PARTICULIER LES JEUNES ENFANTS QUI VIVENT PEUT-ÊTRE UNE NOUVELLE ANNÉE SCOLAIRE POUR LA PREMIÈRE FOIS EN RAISON DES PERTURBATIONS ANTÉRIEURES LIÉES À LA PANDÉMIE DE COVID-19. DES STRATÉGIES TELLES QUE RÉPÉTER LA TRANSITION DU MATIN EN JOUANT AVEC DES POUPÉES OU DES FIGURES D’ACTION ET INCLUANT LA ROUTINE À LA MAISON. VENIR, PRENDRE LE PETIT-DÉJEUNER, AINSI QUE L’ADRÉVU OU LE DÉPÔT AVEC LES PARENTS, DIRE AU REVOIR AVEC UN RITUEL ADAPTÉ AUX ENFANTS COMME UN HIGH-FIVE OU UNE POIGNÉE DE MAIN, UNE POIGNÉE DE MAIN SPÉCIALE. LIRE DES LIVRES SUR ALLER À L’ÉCOLE. PRÉSENTATION DES ACTIVITÉS QUE LES ENFANTS POURRAIENT APPRÉCIER À L’ÉCOLE ET, SI POSSIBLE, VISITE À L’ÉCOLE OU À LA CLASSE, SI POSSIBLE, ET RENCONTRE AVEC L’ENSEIGNANT. SI NON, LE TERRAIN DE JEU PEUT ÊTRE UTILE. AUSSI POUR LES ENFANTS PLUS ÂGÉS, S’ILS ONT EU DES EXPÉRIENCES PASSÉES EN ALLANT À L’ÉCOLE, QU’ILS AURONT, ÊTRE CAPABLE DE PARLER AVEC EUX DE CE QUE C’ÉTAIT ET DE COMMENT ILS ONT RÉUSSI ET ONT COURAGE DE FAIRE QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU, MÊME EN PARLANT D’AUTRES EXEMPLES AVEC COURAGE DES HISTOIRES NOUS LES APPELONS, DE MAÎTRISER QUELQUE CHOSE DE DÉFI. ET CÉLÉBRER LE RETOUR À L’ÉCOLE AVEC DES SOIRÉES À THÈME EN ORGANISANT UN ÉVÉNEMENT SPÉCIAL CHAQUE SOIR QUE L’ENFANT REND À LA MAISON QU’IL PEUT ATTENDRE AVEC IMPATIENCE. CELA PEUT ÊTRE SIMPLE, S’HABILLER EN COSTUMES POUR LE DÎNER, AVOIR UNE CHASSE AU TRÉSOR, ET VRAIMENT, POUR TOUS LES ENFANTS ET TOUS LES PARENTS, AVOIR DES ATTENTES RÉALISTES, CELA PEUT PRENDRE UN PEU DE TEMPS À FAIRE — S’ADAPTER À UN NOUVEL HORAIRE ET ROUTINE ET C’EST PLUS FACILE AVEC LE TEMPS. JENNIFER : TELLEMENT VRAI. VOUS VOUS SENTEZ MIEUX UN MOIS DANS L’ANNÉE SCOLAIRE. >> ABSOLUMENT. JENNIFER : CERTAINS ENFANTS SONT RAPIDE À VOUS DIRE CE QU’ILS PENSENT ET D’AUTRES SONT PLUS SILENCIEUX ET MOINS SUSCEPTIBLES DE SOUMETTRE DES PRÉOCCUPATIONS. VOUS SAVEZ QUE QUELQUE CHOSE N’ALLAIT PAS, MAIS ILS NE DISENT PAS QUELLES SONT LES BONNES STRATÉGIES POUR LES DÉCOUVRIR. >> C’EST UNE TRÈS BONNE QUESTION. JE PENSE QUE L’ENGAGEMENT DES ENFANTS DANS LA CONVERSATION TOUT EN FAISANT UNE ACTIVITÉ COMME LE DESSIN OU LA PROMENADE QUI NE NÉCESSITE PAS UNE CONCENTRATION PROFONDE SUR LE CONTACT VISUEL PEUT PARFOIS ÊTRE UTILE POUR FAIRE SORTIR LES ENFANTS TIMIDES. EN OUTRE, LORSQUE LES ENFANTS PARTAGENT DES EXPÉRIENCES SUR LEURS PROPRES EXPÉRIENCES ET MODÈLENT DES STRATÉGIES D’ADAPTATION QU’ILS ONT PEUT-ÊTRE UTILISÉES, PEUT-ÊTRE QUE LEUR PROPRE INQUIÉTUDE EN TANT QU’ENFANT VA À L’ÉCOLE ET CE QUE C’EST POUR ÊTRE UTILE. ET LIRE DES LIVRES AVEC DES ENFANTS OU DES ENFANTS QUI EXPRIMENT DES INQUIÉTUDES ET L’ÉCOLE PEUT ÊTRE UN BON POINT DE DÉPART POUR AVOIR DES DISCUSSIONS SUR LEURS SENTIMENTS. RHONDELLA : MERCI, PERSONNE NE VEUT SE SENTIR DÉPOUILLÉ EN TANT QUE PARENT. VOUS ÊTES DIRECTEUR DE LA PSYCHOLOGIE, ENFANT ET ADOLESCENT, MERCI POUR CELA. JE PENSE QUE NOUS AVONS TOUS DES SOUVENIRS, JE ME SOUVIENS DE T

Un psychologue souligne les signes d’anxiété de la rentrée scolaire

La Dre Nancy Rotter, directrice de la psychologie et de la psychiatrie de l’enfant/de l’adolescent, partage quelques conseils aux parents sur la façon d’aider leurs enfants lors de leur transition vers une nouvelle année ou une nouvelle école. soignants directement, d’autres enfants sont plus susceptibles de montrer des signes de détresse par des changements dans le fonctionnement typique », a déclaré le Dr Rotter. “Par exemple, des changements dans le sommeil, tels que des difficultés à s’endormir la nuit, des difficultés à manger, des plaintes de douleurs, telles que des maux d’estomac, le développement de nouvelles difficultés liées à la séparation des parents.” Regardez la vidéo ci-dessus pour l’intégralité du Dr Rotter remarques.

La Dre Nancy Rotter, directrice de la psychologie et de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, partage quelques conseils aux parents sur la façon d’aider leurs enfants lors de la transition vers une nouvelle année ou une nouvelle école.

“Alors que certains enfants peuvent partager leurs inquiétudes concernant l’école ou d’autres choses directement avec les soignants, d’autres enfants sont plus susceptibles de montrer des signes de détresse à travers des changements dans le fonctionnement typique”, a déclaré le Dr Rotter. “Par exemple, des changements dans le sommeil, tels que des difficultés à s’endormir la nuit, des difficultés à manger, des plaintes de douleurs, telles que des maux d’estomac, le développement de nouvelles difficultés liées à la séparation des parents.”

Regardez la vidéo ci-dessus pour les remarques complètes du Dr Rotter.

Leave a Comment