Opérateur nucléaire ontarien voyageant à moto à travers le Canada avec un ami canin

Ce n’était pas un spectacle ordinaire au centre d’accueil des visiteurs de Quesnel où Lyna Smith est partie sur sa moto de fabrication russe avec un side-car contenant son ami à quatre pattes, Monster Yogi Bear.

Smith voyage à travers le Canada avec son chien de sauvetage Shar Pei sur une moto Ural depuis la fin avril.

La paire de Port Elgin, en Ontario. est arrivé en Colombie-Britannique après s’être aventuré sur l’autoroute Dempster.

À Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest, Smith s’est baigné dans l’océan Arctique avec Monster Yogi Bear léchant rapidement et faisant une grimace de dégoût en raison de la salinité de l’eau.

“Nous sommes allés d’abord vers l’est et mon plan était de toucher les trois océans”, a déclaré Smith. “Nous nous dirigeons maintenant vers le Pacifique en tant que troisième océan.”

Smith avait prévu un voyage à travers le Canada depuis un certain temps et savait qu’elle ne pouvait pas laisser Monster Yogi Bear derrière elle.

Elle lui a même fabriqué une couverture pour son side-car avec des fenêtres pour le protéger des éléments et a cartographié toutes les animaleries en cours de route.

“Il y a eu beaucoup de premières pour lui”, a déclaré Smith en riant, notant que Monster Yogi Bear était même dans un hélicoptère au-dessus du mont Robson. “Il pourra dire qu’il a fait pipi dans toutes les provinces et tous les territoires, sauf le Nunavut.”

Voyager avec Monster Yogi Bear a une signification particulière pour Smith, qui est veuve. Elle s’était dit qu’il n’y aurait plus de chiens lorsque son premier Shar Pei est mort d’une insuffisance rénale peu de temps après avoir perdu son mari d’un cancer.

Lorsqu’un ami, cependant, lui a envoyé une photo d’un autre Shar Pei du refuge pour animaux d’Owen Sound où son mari avait obtenu son premier Shar Pei, Smith a changé d’avis.

Le Shar Pei qu’elle a nommé Monster Yogi Bear souffrait d’insuffisance pondérale grave et de malnutrition.

“Ils n’étaient même pas sûrs qu’il allait survivre”, a déclaré Smith, lui a dit le personnel. “Ils ont dit que cela pourrait avoir des effets durables, et j’ai dit que je m’en fichais. Je le veux.”

Il a fallu trois mois à Smith pour engraisser Monster Yogi Bear à un poids suffisamment sain pour qu’il soit castré.

Depuis lors, ils sont devenus les meilleurs amis du monde, empruntant généralement les routes les moins fréquentées.

“Mon mari est aussi la raison pour laquelle j’ai décidé de faire ça”, a déclaré Smith. “Nous avions l’habitude de voyager, de faire du vélo et de faire de la plongée ensemble, alors je me dis, tu sais quoi, je vais continuer à voyager… Il aurait adoré ça.”

Après que le personnel du centre d’accueil des visiteurs de Quesnel ait fourni à Smith des informations sur les lieux acceptant les chiens et un bol d’eau pour Monster Yogi Bear le lundi 15 août, les deux ont pris la route pour Tofino.

Ils prévoyaient de faire des arrêts dans de nombreuses communautés et sites en cours de route, tels que Hat Creek Ranch, Whistler et Nanaimo.

Smith a déclaré qu’ils espéraient retourner en Ontario à la mi-octobre avant que la neige ne tombe.

“J’aime juste quand je conduis à travers les villes et que vous voyez les gens sourire, et certains sont comme si vous veniez de faire ma journée, et je suis comme bon”, a déclaré Smith lorsque les gens la voient rouler avec Monster Yogi Bear. “Voilà toute l’histoire.”

Une fois à la maison, Smith quittera Monster Yogi Bear avec sa mère et voyagera seule pendant trois mois supplémentaires en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Hawaï avant de retourner travailler à la centrale nucléaire.

Smith partage son voyage à travers le Canada sur les chaînes Facebook, Instagram et YouTube de Monster Yogi Bear.

Avez-vous quelque chose à ajouter à cette histoire, ou quelque chose d’autre que nous devrions rapporter ? E-mail: rebecca.dyok@quesnelobserver.com



Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

CanadaChienVoyage

Leave a Comment