Le prisonnier Pinstripe : Kelly Van Nelson – City Hub Sydney

Kelly Van Nelson est chef d’oeuvre. En tant qu’épouse et mère, chef d’entreprise, auteure et poète à succès et présentatrice TEDx, sa production est stupéfiante. Elle vient de sortir son septième livre, Le prisonnier à fines rayures.

Née à Newcastle, en Angleterre et élevée par des parents de la classe ouvrière, Van Nelson a été attirée par l’ambition à Londres où elle a rencontré son mari depuis vingt-cinq ans. Les deux hommes ont voyagé et vécu au Cap, en Afrique du Sud, à la chute de l’apartheid lorsque Nelson Mandela est devenu président.

En 2009, Van Nelson a atterri en Australie avec sa famille aimante et ils ont élu domicile en Australie depuis.

“Dès mon plus jeune âge, j’ai développé une auto-résilience intérieure. Ne pas être un produit de mon environnement, ou des circonstances ou être une victime. Dès mon plus jeune âge, je me suis fixé de grands objectifs, comme de très grands objectifs », déclare Van Nelson. «J’avais ce côté créatif qui lisait et écrivait, et j’avais ce côté qui aspirait à travailler dur, à gagner un revenu et à être indépendant dans une sorte de monde de l’entreprise. Et les deux choses coexistaient ».

Kelly Van Nelson. Image : Aleksandra Walker

Van Nelson est un leader reconnu dans le secteur des entreprises et a toutes les distinctions pour le prouver : finaliste du CEO Magazine de l’année 2020, finaliste du Telstra Business Women’s Award NSW 2020 (moyenne et grande entreprise). AusMumpreneur Gold Award ‘Big Idea – Changer le monde’.

Son succès réside dans sa compréhension intuitive de la façon de compartimenter ses forces et ses objectifs, et quand les rassembler pour se rencontrer à l’interface de son travail, de sa famille et de sa vie créative. Le fils de Van Nelson est un cinéaste émergent. Elle travaille en étroite collaboration avec lui pour développer des courts métrages des histoires et des poèmes qu’elle a publiés. Son TEDx Talk rompt avec la livraison habituelle pour être exécuté dans le langage Spoken-Word Poetry.

Pour son dernier livre, Le prisonnier à fines rayures, Van Nelson s’est inspiré des expériences de sa famille et de ses amis qui avaient été victimes de violences et d’attaques à l’arme à feu en Afrique du Sud. Le livre emmène les lecteurs dans un sombre voyage à travers les crimes violents de la Rainbow Nation.

“The Pinstripe Prisoner” est le septième livre de Van Nelson.

Le succès n’avait pas été facile pour Van Nelson. Elle admet que ne pas avoir de diplôme universitaire est quelque chose qui a constamment remis en question sa propre perception d’appartenance à un monde impitoyable; un monde dans lequel, ironiquement et poétiquement, elle est désormais leader.

“J’ai certainement ressenti un préjugé inconscient (ou conscient) pour ne pas avoir de diplôme et ne pas avoir une éducation supérieure vraiment solide – en particulier dans les rangs supérieurs”, déclare Van Nelson.

« Surtout en tant que femme. J’ai souvent ressenti le besoin de surcompenser en travaillant plus dur, en améliorant constamment mes compétences et en essayant constamment d’accomplir tout ce que je fais ».

C’est grâce à sa détermination et à son ingéniosité que Van Nelson parvient constamment à obtenir des résultats élevés.

“Si je n’ai pas les compétences, je les acquerrai en me perfectionnant moi-même, ou je ferai venir les bonnes personnes dans et autour de l’équipe pour créer une ‘équipe A hautement performante’ qui peut livrer à la attente”.

Van Nelson croit fermement à l’utilisation du mot écrit pour effectuer un changement social. Elle est passionnée par la création d’un dialogue continu sur la violence domestique, l’intimidation, la santé mentale et le suicide.

Le prisonnier à fines rayures est disponible chez la plupart des principaux détaillants de livres.

www.kellyvannelson.com

Leave a Comment