James Van Der Beek partage l’expérience d’un père avec la perte de grossesse

James Van Der Beek et sa famille ont vécu l’immense chagrin d’une fausse couche lorsque sa femme, Kimberly, a perdu leur bébé à 18 semaines de grossesse en 2019. Malheureusement, ils ont fait face à une autre perte de grossesse tardive peu de temps après et ont naturellement eu du mal à faire face au chagrin.

Maintenant, Van Der Beek, 45 ans, partage comment il traité la douleur – réfléchissant aux bénédictions de sa famille de huit personnes dans une publication Instagram. L’acteur et Kimberly ont accueilli leur sixième enfant, leur fils Jeremiah “Remi”, en novembre 2021, et ont essayé d’apprécier les petits moments de la vie depuis.

Vendredi, Van Der Beek, 45 ans, a partagé une collection de photos – dont la première a été prise peu de temps après leur première défaite. Sur la photo, Van Der Beek pose au bord d’une rivière avec son fils Joshua, 10 ans, lors d’un voyage de “guérison” dans le camping-car de la famille en décembre 2019.

“Nous venions de perdre un bébé à 18 semaines de grossesse et nous avons presque perdu @vanderkimberly Dans le processus. J’ai eu une collaboration allant vers le sud, rapidement. Et je venais juste d’être expulsé d’un concours de télé-réalité pour lequel j’avais été favorisé. (J’ai l’impression que trois de ces quatre sont assez relatables 😂) », Van Der Beek, qui concourait sur Danser avec les étoiles quand il a appris la fausse couche de Kimberly, a commencé.

Il a poursuivi: “Alors, à la dernière minute, nous avons loué un #VR, et se dirigea vers le nord. Pas de vrai plan, juste au jour le jour. Tard dans la nuit, nous nous sommes arrêtés dans un petit parc de camping-cars pittoresque que j’avais réservé quelques heures plus tôt et nous nous sommes réveillés à côté de cette rivière. Et ainsi a commencé le processus – pas nécessairement de guérison – mais d’être présent. Présent à la douleur. Présent à la beauté qui nous entoure. Et présent à l’acceptation d’être dans un processus que je ne comprenais pas.

L’acteur a poursuivi en disant qu’après la deuxième perte du couple, la famille a déménagé de la Californie au Texasont obtenu leur propre camping-car et ont de nouveau visité le même endroit au bord de la rivière – cette fois avec bébé Remi.

“En repensant à ce premier voyage, je suis étonné de voir à quel point je ne savais pas sur le chemin vers où je suis maintenant… et à quel point j’ai pu ressentir la paix au milieu de cette obscurité”, a-t-il écrit. des photos de ses enfants et de Kimberly au bord de la rivière.

Le couple partage également des filles Olivia, presque 12 ans, Annabel, 8 ans, Emilia, 6 ans et Gwendolyn, 4 ans.

« Quoi que vous traversiez… si vous ne voyez pas la lumière au bout du tunnel, ou même si vous ne savez pas où la chercher… je vous invite à ne pas sous-estimer le pouvoir d’un petit changement d’environnement… et de prendre le temps de s’asseoir exactement là où vous êtes », a conclu Van Der Beek. « La guérison vient à son rythme. La présence n’est peut-être qu’un pré-requis.

Les Van Der Beeks ont été ouverts sur leur expérience de la perte et l’arrivée cérémonieuse de leur bébé arc-en-ciel. Pendant son temps sur DWTS en 2019, Van Der Beek s’est ouvert sur le chagrin de sa famille et comment Kimberly, depuis son lit d’hôpital, l’a supplié de continuer à danser.

“Tout ce que vous savez, c’est que cela vous rapproche, cela vous brise, cela ouvre votre cœur”, avait-il déclaré à l’époque.

Les Van Der Beeks ont sûrement été une source de réconfort et de camaraderie pour de nombreux parents en deuil confrontés à une situation similaire.

Leave a Comment