Biden se rend pour enquêter sur les dommages causés par les inondations dans le Kentucky lors du premier voyage présidentiel après l’isolement du COVID

Le président Joe Biden s’est rendu lundi au Kentucky pour enquêter sur les dommages causés par les graves inondations dans l’État – une visite qui marque également son premier voyage officiel depuis qu’il a été testé positif au COVID-19 le mois dernier.

Il a atterri à Lexington lundi matin pour s’entretenir avec des responsables locaux de l’inondation, qui a tué au moins 37 personnes après que la pluie a détrempé la partie orientale de l’État. Dimanche, le président a modifié une déclaration d’urgence existante pour le Kentucky afin de libérer une aide supplémentaire en cas de catastrophe.

Biden et la première dame Jill Biden ont rencontré le gouverneur Andy Beshear et la première dame du Kentucky Britainy Beshear. Les Bidens ont également rendu visite à des familles touchées par les inondations et ont fait un arrêt inopiné à Lost Creek, site de certains des dégâts.

“Cela va prendre un certain temps pour traverser cela. Mais je vous promets que nous ne partons pas. Le gouvernement fédéral et toutes les ressources, nous ne partons pas. Tant qu’il le faudra, nous serons ici, », a déclaré le président lors d’une table ronde sur les inondations.

“Nous voulons aider tout le monde, chaque Américain de la même manière”, a-t-il ajouté. “Mais certaines tenues qui demandent de l’aide – certains démocrates, républicains, peu importe – certaines personnes ne savent pas quoi en faire aussi rapidement qu’elles pensent pouvoir l’utiliser.”

Beshear, aux côtés de Biden, a salué l’aide déjà apportée dans l’État par des organisations caritatives, mais a déclaré que l’aide fédérale contribuerait grandement à la reprise après les inondations.

Le président Joe Biden, la première dame Jill Biden et Andy Beshear, gouverneur du Kentucky, regardent un bus qui a été emporté par les eaux de crue alors qu’ils enquêtent sur les dégâts à Lost Creek, Ky., le 8 août 2022.

Jim Watson/AFP via Getty Images

“Nous sommes submergés de vêtements et d’eau et le reste. Il y a beaucoup de bons organismes de bienfaisance là-bas, y compris notre équipe dans l’est du Kentucky Tornado Relief Fund, la Croix-Rouge et d’autres mais [what] dont nous avons besoin maintenant, ce sont les dollars et la reconstruction à moyen et long terme », a déclaré le gouverneur.

Biden s’était déjà rendu dans le Kentucky en décembre pour enquêter sur les dommages causés par les tornades dans l’État.

Il a déclaré aux journalistes de la base aérienne de Douvres avant de prendre l’avion lundi qu’il se sentait “bien” et qu’il a de nouveau été testé négatif pour le COVID ce matin-là. Il a d’abord été autorisé à quitter l’isolement dimanche après avoir été testé négatif une deuxième fois à la suite d’un soi-disant cas de rebond du virus.

Le président a été testé positif le mois dernier et, selon son médecin, a présenté des symptômes bénins, notamment une légère fièvre, de la toux et des maux de gorge. Il a été testé négatif moins d’une semaine après ce premier test positif, mais a reçu un autre test positif quelques jours plus tard.

PHOTO: Le président Joe Biden examine les dommages causés par Marine One lors d'un voyage à l'aéroport Wendell Ford de Chavies, Ky., 8 août 2022.

Le président Joe Biden examine les dommages causés par Marine One lors d’un voyage à l’aéroport Wendell Ford de Chavies, Ky., 8 août 2022.

Jim Watson/AFP via Getty Images

Au cours de son combat initial avec COVID, Biden a pris Paxlovid, qui est un traitement clé pour les patients à haut risque pour prévenir l’hospitalisation et d’autres résultats graves. Mais il produit parfois un cas de rebond après qu’un patient a terminé son traitement.

Après avoir obtenu le feu vert pour quitter l’isolement, Biden s’est rendu chez lui à Rehoboth Beach, Delaware, avant de se rendre lundi au Kentucky.

Justin Gomez d’ABC News a contribué à ce rapport.

Leave a Comment